Frères et soeurs sans rivalités d'Adèle Faber et Elaine Mazlish

Frères et soeurs sans rivalités

Un billet pour présenter ce livre qui est pour moi devenu une "bible" pour l'éducation de mes enfants. Je l'ai découvert grâce à Katell Morault du relais petit enfance de Maisdon-sur Sèvre qui m'avait glissé dans une conversation quelques titres de livres à lire. Un grand merci à elle pour cette découverte.

Selon les auteures de ce livre, les conflits ne sont pas un problème qu'il faudra panser au jour le jour, mais plus le résultat d'une sorte d'incompréhension, de communication échouée, de frustrations étouffées etc. Pour les éviter, elle propose de : 1/ Reconnaître les sentiments et trouver des mots pour exprimer les sentiments. 2/ Accorder de façon imaginaire ce qu'ils ne peuvent obtenir dans la réalité. Exprimer ce que peut désirer l'enfant. 3/ Aider les enfants à canaliser leurs sentiments hostiles vers une expression symbolique ou créative. 4/ Arrêter les comportements brutaux. Montrer comment exprimer la colère en toute sécurité. Eviter d'attaquer l'attaquant. " Pas de coups, dis à ton frère que tu es furieux avec des mots, pas avec tes poings." " J'ai l'impression que tu éprouves 2 sentiments envers ton frère. Parfois, tu l'aimes beaucoup, et parfois, tu es vraiment en colère contre lui." "je ne peux pas te laisser faire du mal au bébé, mais tu peux te servir de ta poupée pour me montrer comment tu te sens." "Elle t'agace vraiment. Parfois, elle te rend furieuse. Je suis contente que tu m'aies montré comment tu te sentais. Si ça t'arrive encore, n'hésite pas à me le dire". Je ne peux pas te laisser pincer le bébé, mais tu peux utiliser des mots pour me dire à quel point tu es fâche. Tu peux me dire très fort "je suis fâché!" "J'ai l'impression que c'est difficile pour toi de voir tout le monde faire autant de manières autour de ta petite sœur, avec tous ces commentaires du genre "elle est tellement mignonne". Si ça arrive encore, fais-moi signe, un clin d’œil par exemple et je t'en ferai un à mon tour. Alors tu sauras que je sais. Ce sera notre secret." "Je suis persuadée que tu es capable d'imaginer comment tu te sentirais si on te faisais la même chose." "-Je déteste le bébé. - Tu as bien fait de me le dire, Charles. As-tu l'impression que je n'aurai plus assez de temps pour toit quand le bébé sera là ? -oui - si tu te sens comme ça, viens me le dire et je m'arrangerai pour passer du temps avec toi." "Quand une maman a un bébé, les autres enfants croient parfois qu'elle ne les aime plus. Si ça t'arrive de penser ça, viens me le dire tout de suite, je te ferai un gros câlin bien spécial." "Nous avons un problème. Parlons-en . Parfois, tu l'aimes beaucoup, et parfois, tu es vraiment en colère contre lui. Trouvons des solutions pour que ce soit plus facile."

Chapitre III la comparaison

- eviter les comparaisons favorables : décrivez ce que vous voyez ou ce que vous éprouvez.

Evutez les comparaisons défavorables : décrivez le problème, ce qui doit etre fait.

 

Cahpitre IV égalité entre frères et soeurs

se concentrer sur les besoins individuels de chaque enfant.

montrez à vos enfants comment vous aimez chacun de façon unique

Accordez à chaun le temps dont il a besoin

"louis, ça peur etre difficile de voir que ton frere a reçu un .. alors que toi tu n'en as pas eu. Et meme si tu connais toutes les raisons du monde qui font qu'il en a besoin et pas toi, ça te dérange quand meme.

En valorisant ce que chaque enfant a de particulier et en etant partisan de son individualité, nous nous assurons que chacun de nos enfants se sente irremplacable.

Nous savons que dans cette famille chaque enfnat recoit ce dont il a besoin. Nous comblons les besoins de chacun.

Je n'aime pas ça ! lorsque quelqu'un se vante, ça rend les autres inconfortables.

Toi tu penses ça. Toi tu penses ça. Je suis heureux de voir que meme si vous n'etes pas du m^eme avis, chacun a confiance en son propre jugement.

Cahpitre IV Les r^oles

Ne pas s'occuper de l'agresseur mais de l'agressé. Aider à voir qu'il est capable de se conduire de façon civilisée. Montrer comment se défendre

Ne laissez personne enfermer un enfant dans un r^ole. Se centrer sur les forces de l'enfant.

Chapitre VI Resolution dispute.

1. Reconna^tre la colère que ressent chaque enfant l'un envers l'autre.

2. ecouter la version de chaque enfant avec respect.

3. Demontret votre comprehension du défi qie represente ce probleme

4. exprimer votre confiance en leur capacité de trouver une solution acceptable pour les deux

5. quitter la pièce

 

"vous aviez peut etre envie de ... parlez-en. Vous saurez.

En tant que mère, je vais faire quelque chose qu'un de vous deux n'aimera peut etre pas. Je vais décider qui aura quoi.

Mais ce soir, apres le diner, nous aurons besoin de nous parler. Nous devons discuter des regles pour savoir quoi faire quand une personne joue à quelque chose et que l'autre personne veut jouer aussi .

Si danger

1. décrire le danger

2. Fixer limites "c'est une situation très dangereuse. Il nous faut absolument une période de calme.

3. Séparez vous en vitesse ! toi tu restes ici et toi tu t'en vas là bas.

est-ce une bagarre pour jouer ou une vraie bagarre ?

On peut jouer à se battre si tout le monde est d'accord. Si ça n'amuse plus l'un des deux, ça doit cesser.