Language strategies for bilingual families de Suzanne Barron-Hauwaert

Language strategies for bilingual families

Ce n'est pas un résumé complet mais plutôt une liste de notes prises au fil du livre. Je ne renote pas ce que j'avais déjà appris dans le livre d'Annika Bourgogne. 

1. Il existe 2 études qui prouvent qu'il n'y a pas de différence entre l'utilisation de la stratégie OPOL ou d'une autre. Le réseau social et des modèles linguistiques sont ce qu'il y a de plus important. Peu importe donc la stratégie employée. (p.5)

2. Selon Leonore Arnberg, on obtient de meilleurs résultats si les 2 parents parlent ensemble la langue minoritaire. Si ce n'est pas possible, alors le parent donnant l'unique imput doit être constant dans sa communication et ne pas switcher de langue avec ses enfants. (p5)

3. ça fait partie du processus normal de grandir bilingue que de mélanger les 2 langues. Jusqu'à 3 ans, l'enfant est incapable de considérer que son interlocuteur comprend tout ou s'il utilise le bon mot ou la bonne langue.

4. Lanza donna 5 façon pour un parent de réagir face à un enfant qui mélange les langues : (pour l'exemple ici langue majoritaire français et langue minoritaire polonais) (p.14)

Enfant - Où est papa ?

Parent - Co mowisz ? Nie rozumiem (Minimal Grasp)

Enfant - Où est papa ?

Parent - Où est qui ?(Expressed guess)

Enfant - Où est papa ?

Parent - Gdzie jest tata ?(Adult repetition)

Enfant - Où est papa ?

Parent - Jest w ogródku.(Move-on strategy)

Enfant - Où est papa ?

Parent - Dans le jardin (Code-switching)

 

5. Pour un bilinguisme équilibré il faut une exposition de 40 à 60 % dans chaque langue (p 28)

 

6. Les étapes de développement d'un enfant bilingue  (p. 30)

  • Nouveau-né : conscience des 2 langues. Sensible à la langue de la mère.
  • 3-6 mois :voix père reconnue et réaction positive
  • 12 mois : moins sensible au langage et davantage concentré sur la motricité. Objets et concepts nommés par les parents
  • 24 mois :conscient de la communication en 2 langues. Les gens parlent différentes langues. Certains plusieurs, d'autres 1 seule. 1 bjets = plusieurs mots. Mélange des langues.

    A 2 ans, l'enfant est entre bébé et enfant. Il se sent indépendant. La langage est un moyen de contrôle de la situation face à sa frustration.

  • 24-36 mois : chaque langue est différente. Essaye de parler la bonne langue avec la bonne personne.
  • 4 ans : conscience sociale. parle la bonne langue avec la bonne personne et mélange moins les langues
  • 6 ans : école. Langue formelle et infrmal. Je parle polonais parce que...
  • 6-7 ans : capable de changer de langue selon : la personne, le sujet, la situation, la hierarchie des langues et les normes sociales. Découvre la langue par l'écriture et la lecture

Donc avant 3,4 ou 5 ans, 1 langue = 1 personne "comme maman dit"

 

7. Les stratégies des enfants pour ne pas parler la langue minoritaire :

- répondre dans la langue majoritaire

- ignorer les gens qui parlent la langue minoritaire

- gestes et mimes

- moins parler

- répéter ce que dit le parent

- interrompre la conversation et parler la langue majDans ces cas là, il faut augmenter l'imput.

 

9. Comment faire quand un enfant de la langue majoritaire vient ?

3 solutions :

- dire tout dans les 2 langues

- parler la langue minoritaire et l'enfant invité est mis de côté. Enfant traduit

- parler la langue majoritaire.